Néoplatonisme après Plotin et Gnosticisme

Voici une bibliographie des études concernant les liens entre le néoplatonisme postérieur à Plotin et le Gnosticisme. N’hésitez pas à me contactez pour compléter cette liste :

1984

PEARSON, B. A., « Gnosticism as Platonism : with special reference to Marsanes             (NHC 10, 1) », The Harvard Theological Review, v. 77, n° 1, p. 55-72, 1984.

1991

TURNER, J., « The Figure of Hecate and Dynamic Emanationism in the Chaldean Oracles, Sethian Gnosticism and Neoplatonism, The Second Century Journal, 7, 4, 1991, p. 221-232.

1992

BREGMAN, J., « Synesius, the Hermetica and Gnosis », dans Neoplatonism and Gnosticism, papers presented at the International Conference on Neoplatonism and Gnosticism, University of Oklahoma, Mar. 18-21, 1984, R. T. Wallis & J. Bregman (éds.), Albany, State University of New York Press, 1992, p. 253-275.

EVANGELIOU, C., « Plotinus’ Anti-Gnostic Polemic and Porphyry’s Against the Christians », dans Neoplatonism and Gnosticism, papers presented at the International Conference on Neoplatonism and Gnosticism, University of Oklahoma, Mar. 18-21, 1984, R. T. Wallis & J. Bregman (éds.), Albany, State University of New York Press, 1992, p. 111-128.

HANCOCK, C. L., « Negative Theology in Gnosticism and Neoplatonism », dans Neoplatonism and Gnosticism, papers presented at the International Conference on Neoplatonism and Gnosticism, University of Oklahoma, Mar. 18-21, 1984, R. T. Wallis & J. Bregman (éds.), Albany, State University of New York Press, 1992, p. 167-186.

MAJERCIK, R., « The Existence-Life-Intellect Triad in Gnosticism and Neoplatonism », Classical Quaterly, 42, II, 1992, p. 475-488.

MANCHESTER, P., « The Noetic Triad in Plotinus, Marius Victorinus, and Augustine », dans Neoplatonism and Gnosticism, papers presented at the International Conference on Neoplatonism and Gnosticism, University of Oklahoma, Mar. 18-21, 1984, R. T. Wallis & J. Bregman (éds.), Albany, State University of New York Press, 1992, p. 207-222.

PEARSON, B. A., « Theurgic Tendencies in Gnosticism and Iamblichus’s Conception of Theurgy », dans Neoplatonism and Gnosticism, papers presented at the International Conference on Neoplatonism and Gnosticism, University of Oklahoma, Mar. 18-21, 1984, R. T. Wallis & J. Bregman (éds.), Albany, State University of New York Press, 1992, p. 253-275.

TURNER, J., « Gnosticism and Platonism : The Platonizing Sethian Texts from Nag Hammadi in their Relation to Later Platonic Literature », dans Neoplatonism and Gnosticism, papers presented at the International Conference on Neoplatonism and Gnosticism, University of Oklahoma, Mar. 18-21, 1984, R. T. Wallis & J. Bregman (éds.), Albany, State University of New York Press, 1992, p. 425-460.

1996

EDWARDS, M., « Porphyry’s ‘Cave of the Nymphs’ and the Gnostic Controversy », Hermes, 124, 1996, p. 88-100.

MORESCHINI, C. O. T., « Tripotens in unalitate spiritus : Mario Vittorino e la gnosi », Koinonia, 20, 1-2, p. 53-75, 1996.

1997

GARCIA BAZAN, F., « Los gnósticos y los neoplatónicos posteriores a Plotino : Porfirio, Jámblico y Proclo », Epimeleia – Revista de Estudios sobre la tradición, año VI, n° 11/12 (Homenaje a Antonio Orbe, s.j. en sus ochenta años), 1997, p. 83-120.

1998

MORESCHINI, C. O. T., « L’androginia di Cristo-Logos: Mario Vittorino tra platonismo e  gnosi », Cassiodorus, 4, 1998, p. 11-46.

2001

FINAMORE, J. F., « Iamblichus, The Sethians, and Marsanes », dans Gnosticism and Later   Platonism : Themes, Figures, and Texts, Society of Biblical Literature Symposium Series, n° 12, Atlanta, Society of Biblical Literature, 2001, p. 225-257.

2002

BRAKKE, D., Compte-rendu sur le livre Gnosticism and Later Platonism : Themes, Figures, and Texts (Society of Biblical Literature Symposium Series, n° 12, Atlanta: Society of Biblical Literature, 2000, xiv + 338 p.), The Journal of Religion, v. 82, n° 3, 2002, p. 442-443.

2003

MORESCHINI, C. O. T., « Linguistic coinages in Marius Victorinus’ negative theology », dans Studia Patristica – Proceedings of the thirteenth International Patristic Conference held in Oxford 2003, F. Young, M. J. Edwards and P. Parvis (éds.), 43, Leuven, p. 505-510, 2006.

GARCIA BAZAN, F., « Pilastri della tradizione platonica pitagorizzante : neoplatonici, gnostici, islamici ed ebrei », Hermes, 124, 1996, p. 88-100.

2005

MAJERCIK, R., « Porphyre and Gnosticism », Classical Quaterly, 55, 1, p. 277-292, 2005.

Parution d’un ouvrage sur les « Noms barbares » dans l’Antiquité

Je vous annonce la parution d’un ouvrage collectif issu des différentes rencontres du projet ANR Cénob sur la question des noms barbares dans l’Antiquité.
Il s’agit de l’ouvrage : Noms Barbares I. Formes et contextes d’une pratique magique, sous la direction de Michel Tardieu, Anna Van den Kerchove et Michela Zago, Turnhout,  Brepols, 2013.
Nous attirons votre attention plus particulièrement sur les articles consacrés à Plotin, au gnosticisme et aux lamelles orphiques.
Présentation des éditeurs :
« Qui veut comprendre la magie antique, les sociétés et cultures qui s’y rattachent, qui veut aller au-delà des apparences et des clichés, rencontre nécessairement les noms « barbares », dits aussi noms mystiques ou inintelligibles. Leur finalité première est d’opérer des prodiges par l’efficacité attribuée aux énoncés de noms divins. Peu de gens ont vu les prodiges, mais tout le monde connaît au moins quelqu’un qui les a vus: qu’il s’agisse d’apparitions de divinités, d’animaux qui parlent ou encore d’humains entrant dans la vie de l’univers. Aucune de ces opérations ne s’effectue sans noms barbares. Pour la première fois, un ouvrage tente de comprendre le rôle et les mécanismes des noms barbares comme magie de nommer. Ils sont l’objet magique par excellence, fait de jeux de signes et de phonèmes, de transferts d’un panthéon à l’autre et de fusions des dynasties divines. Invoquer ses propres dieux dans un langage étrange, par des raccourcis phonétiques ou bien en utilisant les noms et épithètes des dieux des autres est le trait distinctif de la magie et de ses professionnels, de l’Orient gréco-sémitique à l’Occident latin. Cet ouvrage, issu des séminaires de Michel Tardieu au Collège de France, est lié au projet de « Corpus des énoncés de noms barbares » (CENOB), dirigé par Jean-Daniel Dubois (EPHE). Il rassemble les contributions de spécialistes des sociétés et cultures utilisant dans leurs pratiques magiques respectives les noms barbares : Mésopotamie, Égypte, monde sémitique, littérature grecque orphique et classique, gnose, hermétisme, papyrus et intailles, tablettes de défixion ».

Sommaire :
– Introduction, par Michel Tardieu
PARTIE I. Objets magiques et magie de nommer
– Nommer la matière, par Michel Tardieu
– La parole et l’objet, et vice-versa, par Jean Yoyotte
– Torche et encens en Anatolie et Mésopotamie anciennes, par Alice Mouton
– Les lamelles d’or montanistes et orphiques, par Michel Tardieu
– Le rôle des noms barbares dans le déroulement d’une defixio, par Amina Kropp
– Noms barbares et « barbarisation » dans les formules efficaces latines, par Nicolas Corre
– Des noms imprononçables, par Maria Gorea
 PARTIE II. Signes et phonèmes
– Le discours vide de la parole étrangère (CH XVI 2) : exercices d’ethnocentrisme entre Égypte et Grèce, par Paolo Scarpi
– Langues étranges dans les textes magiques suméro-akkadiens, par Michaël Guichard
– « Ceux qui font la voix des oiseaux » : les dénominations de langues, par Michel Tardieu
– Jeux graphiques et phonétiques dans les noms barbares du papyurs magiques pLeyde I 383 + pBM 10 070, par Amaury Pétigny
– La magie égyptienne : de l’image à la ressemblance, par Yvan Koenig
– Numero e filosofia. Alcune note sul cosiddetto Ottavo libro di Mosè (PGM XIII), par Silvia Pieri
PARTIE III. Noms magiques des dieux
– Le nom physique du dieu, par Michela Zago
– Les noms magiques d’Aphrodite en déesse barbare (PGM IV 2912-2939), par Michel Tardieu
– La signification plotinienne du nom d’Apollon, par Luciana Gabriela Soares Santoprete
– Le « nom insigne » d’après Marc le mage, par Jean-Daniel Dubois
– Les noms barbares dans le traité gnostique Melchisédek (NH IX, 1), par Anna Van den Kerchove
– Le nom barbare Kaulakau selon l’hérésiologie chrétienne, par Lucia Saudelli
– Formations et origines des nomina barbara dans les objets magiques syriaques des ve-viie siècles, par Flavia Ruani

Première rencontre du programme de recherche triennal Italie-France-Allemagne : « Il lato oscuro della Tarda Antichità. Marginalità e integrazione delle correnti esoteriche nella spiritualità filosofica dei secoli II-VI »

La première rencontre du programme de recherche triennal Italie-France-Allemagne intitulé « Il lato oscuro della Tarda Antichità. Marginalità e integrazione delle correnti esoteriche nella spiritualità filosofica dei secoli II-VI » sous la direction conjointe de Helmut Seng (Universität Konstanz), Chiara Ombretta Tommasi Moreschini (Università di Pisa) et moi-même (Institut d’Études Avancées de Nantes), aura lieu en octobre prochain à la Villa Vigoni, Italie. Deux autres rencontres sont prévues en 2014 et 2015.

Ce programme de recherche triennal a obtenu le financement de la Villa Vigoni, de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) et de la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG).

Les directeurs cités supra sont responsables respectivement des équipes allemande, italienne et française. Voici respectivement les participants de chacune de ces équipes :

  • Équipe allemande : I. Tanaseanu-Döbler, C. Helmig (Humboldt-Universität Berlin), I. Männlein-Robert (Eberhard-Karls-Universität Tübingen), R. Thiel (Institut für Altertumswissenschaften, Jena), E. Norelli (Université de Genève), O. Schelske (Eberhard-Karls-Universität Tübingen), C. Tornau (Julius-Maximilians-Universität Würzburg).
  • Équipe italienne : G. Sfameni Gasparro, M. Monaca, T. Sardella (Università di Catania), M. Facella (Università di Pisa), A. Longo (Università dell’Aquila), D. Taormina (Université Roma Tor Vergata).
  • Équipe française : J.-D. Dubois (EPHE), P. Hoffmann (EPHE), C. Macris (LEM, CNRS), A. Van den Kerchove (EPHE), A. Giavatto (Université de Nantes) et A. Timotin (Académie Roumaine).

Ces équipes sont composées de spécialistes de différentes formations — philologie antique, histoire antique, histoire des religions, philosophie antique — et méthodologies, qui comptent avec de nombreuses publications dans le domaine de l’Antiquité Tardive grecque et latine.

Ces trois équipes se consacreront ensemble à examiner comment et dans quelle mesure les courants « marginaux » — la littérature oraculaire, gnostique et hermétique mais aussi les papyrus magiques, les fragments orphiques, la littérature pythagoricienne et alchimique, les cultes à mystères — se sont articulés au sein du tissus socio-culturel de l’Empire romain et ont été appropriés ou repoussés par les courants dominants — judaïsme, christianisme et médio- et néoplatonisme.

Cette investigation sera basée sur des sources non seulement littéraires mais aussi documentaires et iconographiques (papyrus, inscriptions, monuments archéologiques, etc) et sera conduite à partir de trois thèmes connexes :

1. Controverse, identité, orthodoxie et hérésie ;

2. Hiérarchie ;

3. Textes, rituels, expériences spirituelles.

Pour le programme et l’affiche de la première rencontre cliquez ici :

Programme_Villa_Vigoni_Internet

Affiche Vigoni

Colloque international « Exégèse, révélation et formation des dogmes dans l’Antiquité Tardive »

Il aura lieu en octobre prochain (les 25-26 octobre 2013), le colloque international « Exégèse, révélation et formation des dogmes dans l’Antiquité Tardive » sous la direction conjointe de Alain Le Boulluec (EPHE), Andrei Timotin (Centre Paul-Albert Février, UMR 7297, Aix-en-Provence), Philippe Hoffmann (EPHE) et moi-même (Institut d’Etudes Avancées de Nantes), avec le concours du LEM (UMR 8584-CNRS) et de l’EPHE au Bâtiment France de l’EPHE à Paris.

En partant des réflexions présentées dans deux articles devenus classiques de Pierre Hadot et dans les livres pionniers d’A.-D. Nock et d’A.-J. Festugière sur la relation entre philosophie et religion dans lʼévolution du sentiment religieux à lʼépoque impériale, ce colloque tâchera dʼapporter de nouvelles perspectives sur la transition progressive dans lʼAntiquité Tardive dʼune conception philosophique du monde à une croyance religieuse.

Cette problématique nʼa pas encore été suffisamment analysée, malgré son intérêt incontestable, déjà souligné par ces savants, pour l’histoire des religiosités philosophiques « marginales » de lʼAntiquité Tardive et des innovations que celles-ci ont apportées à lʼhistoire de la philosophie.

Pour ce faire, on abordera quelques thèmes précis tels que : la place des oracles et des révélations théologiques dans le discours philosophique ; le rapport entre le discours argumentatif et les pratiques religieuses dans la démarche philosophique/théologique (théologisation du rituel et ritualisation de la théologie) ; la démarche exégétique comme source des dogmes philosophiques/théologiques et comme moyen de production de textes nouveaux ; le rôle de la polémique dans la définition des croyances et dans la formation des dogmes philosophiques/théologiques.

Quelques informations pratiques :

Dates et Horaires : Vendredi 25 octobre 2013, de 16h à 19h et Samedi 26 octobre 2013, de de 9h à 19h.

Lieu : École pratique des hautes études, 190, avenue de France, 75013, Paris, Salle 123

Métro : Quai de la gare (ligne 6)

RER C : Station Bibliothèque François Mitterrand

Bus 89 : Arrêt Quai de la gare

Pour le programme complet cliquez ici : Programme_Colloque Exégèse, révélation et formation des dogmes

Pour l’affiche du colloque cliquez ici : Affiche_Colloque Exégèse, révélation et formation des dogmes

PROGRAMME

Vendredi, le 25 octobre

 15 h 30 : Philippe Hoffmann (EPHE / LEM)

Introduction du colloque

De la polémique au dogme

Sous la présidence de M. Philippe Hoffmann

15 h 45 : Luciana Gabriela Soares Santoprete (IEA de Nantes)

L’étude des débats entre les écoles philosophiques platoniciennes et les courants philosophico-religieux platonisants de l’époque impériale à l’ère numérique.

16 h 10 : Sébastien Morlet (Univ. Paris-Sorbonne / IUF / UMR 8167)

Les attaques antichrétiennes de Porphyre ont-elles joué un rôle dans la constitution des doctrines chrétiennes ?

16 h 35 : Stéphane Ratti (Université de Franche-Comté)

Le diptyque des Nicomaque et des Symmaque au cœur de la polémique

pagano-chrétienne

17 h 00 : Discussion

17h 30 : Pause café

18 h 00 : Chiara Tommasi Moreschini (Univ. de Pise)

Arnobe, lecteur et critique de la philosophie païenne

18 h 25 : Giovanni Filoramo (Univ. de Turin)

La conception augustinienne de la visio dei: de la polémique au dogme

18 h 50 : Discussion

Samedi, le 26 octobre

 De l’exégèse à la croyance

Sous la présidence d’Alain Le Boulluec

9 h 30 : Jordi Pià (Univ. de Paris III)

De l’exégèse à l’appropriation des dogmes dans le stoïcisme impérial : vers une conversion philosophique de nature religieuse?  

9 h 55 : Andrei Timotin (Acad. Roum./ CPAF, UMR 7297)

Le daimōn personnel dans la tradition platonicienne, de l’exégèse à la croyance

10 h 20 : Philippe Hoffmann (EPHE / LEM)

Autorités, exégèse et procédures rationnelles dans la construction dogmatique de Proclus

10 h 45 : Discussion

11 h 05 :  Pause café

11 h 20 : Lorenzo Perrone (Univ. de Bologne)

Exégèse et théologie de la déification chez Origène à la lumière des nouvelles Homélies sur les Psaumes

11 h 45 : Marie-Odile Boulnois (EPHE / LEM)

L’exégèse de la théophanie de Mambré dans la constitution de la doctrine trinitaire

12 h 10 : Laurent Lavaud (Univ. Paris I / SPHERE)

Exégèse et métaphysique dans le Contre Eunome de Grégoire de Nysse

12 h 35 : Discussion

Oracles et révélations théologiques

Sous la présidence de Giovanni Filoramo

15 h 30 : Aude Busine (Univ. de Bruxelles)

Usages divinatoires du livre et christianisation des pratiques oraculaires

15 h 55 : Menahem Luz (Univ. de Haïfa)

Oracles and Revelations as a Philosophical Mannierism

16 h 20 : Nicoletta Brocca (Univ. Ca’ Foscari, Venise)

Ecritures, théologie et philosophie dans la révélation sibylline

16 h 45 : Discussion

17 h 05 :  Pause café

17 h 20 : Luc Brisson (CNRS, Centre Jean Pépin)

La place et le rôle des Oracles chaldaïques chez Damascius

17 h 45 : Helmut Seng (Univ. de Francfort)

Exégèses des Oracles chaldaïques de Porphyre à Pléthon

18 h 10 : Discussion

18 h 30 : Alain Le Boulluec (EPHE / LEM)

Conclusions du colloque

L’Hadès ouranien. La naissance du Purgatoire dans l’Antiquité.

Soutenance de thèse d’Adrian Mihai intitulée : Ὁ ἐν οὐρανῷ ᾍδης. La naissance du Purgatoire dans l’Antiquité.

Le mardi 2 juillet à 9 h 30, EPHE, Immeuble le France, salle 123.

L’objectif de sa thèse a été de montrer que l’Hadès ouranien, comme un des lieux de l’au-delà, durant la période hellénistique et romaine, était surtout un lieu purgatoire, et n’a aucun rapport avec le soi-disant « Enfer céleste » duquel les spécialistes nous parlent depuis presqu’un siècle.

Sa thèse, structurée en quatre parties, présente deux parties qui nous intéressent particulièrement : la troisième partie, consacrée à la doctrine du Purgatoire selon Cicéron et Virgile et chez leurs interprètes néoplatoniciens, ainsi que dans l’hermétisme et le gnosticisme ; et la quatrième partie, où il est abordé la doctrine du Purgatoire dans le Oracles chaldaïques et dans les écrits de Proclus, particulièrement dans son Commentaire sur la République de Platon.

Pour une lecture de sa position de thèse : Position_de_thèse_Mihai

PhilBrasil : nouveau site brésilien des travaux en philosophie antique

Il est désormais disponible en ligne le PhilBrasil.

Il s’agit d’un répertoire bibliographique des travaux en philosophie inspiré du PhilPapers. Son principal objectif est de répertorier la philosophie brésilienne ainsi que les travaux sur l’histoire de la philosophie produite par des philosophes brésiliens et des travaux traduits en langue portugaise. Il est possible de faire une recherche par auteur, mot-clé, titre de l’article ou de la revue.

Plusieurs travaux sont déjà répertoriés dans la rubrique « Historia da Filosofia », onglet « Filosofia Antiga » : http://philbrasil.com.br/referencias/?idc=5&t=Filosofia antiga.

 

Pagans and Christians in the Late Roman Empire: New Evidence, New Approaches (4th-6th Centuries)

Pagans and Christians in the Late Roman Empire: New Evidence, New Approaches (4th-6th Centuries)

Il aura lieu du 7 au 10 mars 2013 le colloque international « Pagans and Christians in the Late Roman Empire : New Evidence, New Approches (4th-6th Centuries) » organisé par Marianne Sághy à l’University of Pécs.

Voici le programme :

Thursday March 7, 2013

CEU Budapest, Nádor utca 9, Popper Room

10:00-10:30 am  Marianne Sághy (Budapest) Welcome and Introductory Remarks: What’s new pagans and Christians? 

10:30-12:30 pm Cities, Sophists, Bishops
Chair:  Rita Lizzi Testa (Perugia)

Josef Rist (Bochum): Conversion in a late antique city: The Life of Bishop Porphyry of Gaza by Mark the Deacon
Raffaella Cribiore (New York): The sophist Libanius as a grey pagan
Wolf Liebeschuetz (Nottingham) A view from Cyrrhus: Theodoret’s ‘Affectionum graecarum curatio’
Samuel Provost (Nancy): Living side by side in a changing urban landscape: Christians, Pagans and Jews in Philippi (4th-6th centuries)

12:30-1:30 lunch break

1:30-3:00 pm  Religion and Philosophy
Chair: Marianne Sághy (Budapest)

Luciana Gabriela Soares Santoprete (Paris) Relations between philosophical and religious traditions at the beginning of the Christian era : two new digital research tools
Róbert Somos (Pécs): Sentences as elements of philosophia moralis: Adaptations of a pagan literary form in the Works of Rufinus of Aquileia
Maël Goarzin (Lausanne): Pagan and Christian biography in late antiquity: On the importance of practical life for pagan and Christian philosophers

 3-3:30 Coffee break

3:30-5:00 pm Cohabitation and/or Conversion
Chair: Michele R. Salzman (Riverside)

Zsófia Buzádi-Sallai (Budapest): A pagan who converted and became bishop
Margarita Vallejo-Girvés (Alcalá): Empress Verina among the pagans
Miriam Adan Jones (Amsterdam): Conversion as convergence: Understanding Gregory the Great’s attitude toward pagan and Jewish influences in Anglo-Saxon Christianity

5:30-6:30 pm keynote lecture
CEU,  Budapest, Nádor utca 9, Auditorium

Chair: Wolf Liebeschuetz

Alan Cameron (New York): Were pagans afraid to speak their mind?

7:00 pm Buffet dinner

Friday March 8 CEU Budapest

10:00 -12:00 a.m Parallel sessions

Historical Perceptions
Popper Room

Chair: Hartwin Brandt (Bamberg)

Mar Marcos (Cantabria): Eusebius and Maximinus Daia
Anna Tóth (Budapest):  John Lydus as pagan and Christian
Juana Torres (Cantabria): Rhetoric and historical deformation: Marcus of Arethusa, heretic and martyr
Ecaterina Lung (Bucharest): Religious identity as seen by 6th-century historians and chroniclers

Pagan and Christian Burials
Gellner Room

Chair: Dino Milinovic (Zagreb)

Ivan Basic (Split): From Sepulcrum divi Diocletiani to Ecclesia gloriosae Virginis: New propositions on the Christianisation of Diocletian’s mausoleum in Spalato
Monica Hellström (Providence): Circiform funerary basilicas in Rome in the context of previous burial places
Olivér Gábor (Pécs): Pagan and Christian burial customs in Sopianae
Elizabeth O’Brien (Dublin): Impact beyond the Empire: Burial practices in Ireland (4th – 8th centuries)

Posters:

Claudia-Maria Behling (Vienna): Pagan garden to Christian paradise: Early Christianity in the eastern Transdanubian Region
Stefanie Hofbauer (Vienna): Finger rings from Antiquity to Christianity

12:00-1:00 pm lunch break

1:00 pm-3:00 pm: Religious Profiling
Popper Room

Chair: Maijastina Kahlos (Helsinki)

Jerome Lagouanère (Paris) The figure of ‘Paganus’ in the Works of Augustine of Hippo
Linda Honey (Calgary) Religious profiling in the Miracles of St. Thekla
Monika Pesthy Simon (Budapest) Martyres versus Pharmakoi
Volker Menze (Budapest) The dark side of holiness: Fear, punishment, death and Barsaumo ‘the Roasted’

3:00 pm-3:30 pm Coffee break

3:30-5:30 Social and Economic Relations – Civic Life
Popper Room

Chair: Josef Rist (Bochum)

Joseph Grzywaczewski (Paris): Sidonius Apollinaris’s pagan vision of Roma bellatrix in Christian Rome
Lucy Grig (Edinburgh): Late antique popular culture and the creation of “paganism”: the Case of the Kalends of January
Sofie Remijsen (Leuven): Christianizing the rhythm of life? Sundays in late antique papyri
Jaclyn Maxwell (Ohio): Social relations and status anxiety across religious divides in late antiquity

5:30 pm-6:00 pm Coffee break

6:00-8:00 pm Pagans, Christians and Material Culture:  Artistic Crossovers
Popper Room

Chair: Lucy Grig (Edinburgh)

Rita Lizzi Testa (Perugia): The Economy of pagan temples and Christian churches
Edward M. Schoolman (Nevada): Religious images and contexts: “Christian” and “pagan” terracotta lamps
Dino Milinović (Zagreb): Pagan, Christian, or “secular”? The problem of the silver plate
Steven D. Smith (New York): Pagan literary mimésis in Christian Constantinople: The devotional epigrams of Agathias’ s Cycle

 

Saturday March 9, 2013

Pécs/Sopianae, Late Antique Cemetery
Cella Septichora Visitor Center (Pécs, Szent István tér) 

1:00-3:00 pm The Archaeology of Christianisation
Chair: Zsolt Visy (Pécs)

Mustafa Şahin (Bursa): Myndos Rabbit Island (Tavşan Adası): from pagan sanctuary to Christian monastery
Branka Migotti (Zagreb): The cult of Sol Invictus and early Christianity in Southern Pannonia
Hristo Preshlenov (Sofia): Pagans and Christianisation along the South-West Black Sea Coast in the provinces of Scythia, Moesia Secunda and Haemimontos
Roy Flechner (Dublin): Economic change and conversion to Christianity in early medieval Britain and Ireland: consequence or coincidence?

3:00-4:00 pm Coffee break and poster exhibition

Zsolt Visy (Pécs): Sopianae and Valeria in the late Roman period
Levente Nagy (Pécs): Christian objects from Pannonia
István Lovász (Pécs): The northern cemetery of Sopianae in 3D
Marijana Vuković (Budapest/Oslo): Saint Irenaeus of Sirmium
Ferenc Fazekas (Pécs) – Antal Szabó (Paks): “Pagan” and Christian culture in Lussonium
Réka Neményi (Pécs): Early Christian cross-bow brooches
Francesca Diosono (Perugia) Pagani and peasants: the rural site of Villa San Silvestro di Cascia
Alessandra Bravi – Silvia Margutti (Perugia): Transformation of sacred spaces:  Constantinople and the Eastern Empire
Roy Flechner (Dublin): Converting the Isles

4:00-5:00 pm Concluding remarks
Chair: Danielle Slootjes (Nijmegen)

Michele R. Salzman (Riverside)

5:00-6:30 pm The Late Antique Cemetery of Sopianae
with guides Zsolt Visy, Levente Nagy and Olivér Gábor

6:30-7:30 pm closing lecture
Chair: Alan Cameron (New York)

Hartwin Brandt (Bamberg):Constantine and Rome – between pagans and Christians

8:00 pm Dinner
Restaurant Pezsgőház, Pécs, Szent István tér

Conference coordinators:
Johanna Rákos-Zichy: eruntale@gmail.com
Andrea-Bianka Znorovszky: Znorovszky_Andrea-Bianka@ceu-budapest.edu.

Special thanks to Attila Üveges and the Zsolnay Örökségkezelő Nonprofit Kft. Pécs

Panel « Neoplatonism and Gnosticism » at the International Society of Neoplatonic Studies Tenth International Conference

Du 20 au 24 juin 2012 s’est tenu le ISNS Tenth International Conference à l’Università di Cagliari, Facoltà di Lettere e Filosofia, en Italie (pour les informations concernant le colloque : http://people.unica.it/neoplatonic/panels/).

Le panel « Neoplatonism and Gnosticism » dirigé par Dylan Burns (dylanburns93@yahoo.com) et Luciana Soares (luciana.soares@tiscali.it) a été consacré exclusivement à la thématique de ce carnet. Voici l’argumentaire de ce panel : « Any paper that deals with the relationship between Neoplatonic and Gnostic thought will be considered. Sample topics could include the influence of Neoplatonic ideas and terminology on Gnostic literature (or Gnostic influence on Neoplatonism), clash and controversy between Platonic and Gnostic thinkers, comparison of Neoplatonic theurgy and Gnostic divinization, comparison of Gnostic and Neoplatonic approaches to myth, etc. Papers on ‘Gnosis’ in its wider sense, covering a range of esoteric Platonism (e.g. Hermetica, Chaldaean Oracles, etc.), are also welcome ».

Speakers’ name, affiliation, and paper title:

    1. Luciana Gabriela Soares Santoprete(LabEx HASTEC/CNRS-Centre Jean Pépin, Paris), “Comprendre les liens entre philosophie et gnosticisme : l’apport de nouvelles ressources numériques.” 
    2. John D. Turner (U.Nebraska,Lincoln), “Prenoetic and Hypernoetic Interhypostatic Processes in the Metaphysics of the Chaldaean Oracles and Select Gnostic Sources.”
  1. Email addresses of the speakers: jturner@unlserve.unl.eduluciana.soares@tiscali.it.
  2. Abstracts:

1. Luciana Gabriela Soares Santoprete:

Dans cette communication nous visons présenter le projet « Philosophie et gnosticisme : base de données et répertoire bibliographique » qui depuis novembre dernier est en cours d’élaboration sous ma direction dans le cadre du CNRS – Centre Jean Pépin avec le soutien du LabEX – HASTEC. Ce projet vise à résoudre les problèmes épistémologiques de la recherche actuelle concernant les rapports entre les pensées plotinienne et gnostiques en réalisant une base de données et un répertoire bibliographique où seront rassemblés l’ensemble des travaux afférents, explorés systématiquement les parallèles thématiques et lexicaux entre ces pensées, analysés les principaux termes, thèmes et textes jusqu’à présent étudiés, la reprise et/ou l’originalité des arguments des spécialistes au cours de l’histoire intellectuelle et les raisons historiques de leurs approches. Ces deux instruments de travail inédits fourniront ainsi une « cartographie » de l’histoire des études sur les liens entre philosophie et gnosticisme et offriront à la communauté scientifique la possibilité de réaliser des recherches croisées entre les corpus philosophiques et gnostiques portant sur le vocabulaire, les doctrines etla bibliographie. Ilscontribueront donc à faire avancer les recherches et à ouvrir également des nouvelles perspectives dans la recherche philosophique sur le débat qui animait non-chrétiens et chrétiens dans l’Antiquité.

2. John D. Turner:

This paper will examine the phenomenon of transcendental acts of knowing in the ontogenetic deployment from and contemplative reintegration of phenomenal reality (and the human self) into its precosmic origin as presented in the Chaldaean Oracles, the anonymous Parmenides Commentary, the Sethian Platonizing treatises and other select Gnostic sources such as Eugnostos the Blessed and the Simonian Megalʼ Apophasis. Specific topics of examination will be the notion of the « flowers » of fire and of mind in the Oracles, the ingenerate « fire » of the Apophasis, and, in the Sethian treatises and the Anonymous Commentary, the noetic triad and the phenomenon of « pre-thinking. » It will also be suggested that these phenomena may be speculative developments from pre-Socratic theories about primordial fire and cosmogenesis through primordial fission, condensation and rarefaction, and later Stoic theories about tensile motion.

Malheureusement Adrian Mihai, EPHE/UdeM, Paris/Montreal (Le concept de tolma chez Plotin et les gnostiques) et Izabela Jurasz, Centre Leon Robin (UMR 8061), Paris (Courants philosophiques dans les Discours contre Bardesane d’Ephrem le Syrien), initialement inscrits pour ce panel n’ont pas pu nous rejoindre.

Un autre panel qui nous a intéressé directement a été celui de Kevin Corrigan et Jean-Marc Narbonne intitulé « Plotinus and the Gnostics » qui a eu pour argumentaire : « This panel welcomes all contributions concerning the connection of the philosophy of Plotinus and Gnostic sources. We especially encourage any contributions that highlight the philosophical and textual aspects of this connection, with reference to particular passages and intellectual developments, but will also readily accept any broader perspective concerning its cultural or social dimensions. ».

À propos de l’ouvrage The Platonic Heritage

Dans un précédent billet, Luciana Soares signalait la parution d’un recueil d’articles de John Dillon, The Platonic Heritage – Further Studies in the History of Platonism and Early Christianity. Parmi ces articles, l’un concerne plus particulièrement la thématique de ce carnet de recherche, « Monotheism in the Gnostic Tradition », précédemment publié dans Polymnia Athanassiadi and Michael Frede (ed.), Pagan Monotheism in Late Antiquity, Oxford, 1999, p. 69-79.

Dans cet article, l’auteur s’interroge sur le monothéisme des écrits gnostiques connus pour leur hiérarchie divine complexe, avec un plérôme constitué de nombreuses entités. Il montre, à partir de quelques exemples (Apocryphon de Jean, Allogenes), qu’il existe bien un monothéisme dans les écrits gnostiques. Ce monothéisme doit peu au christianisme, selon notre autre, et il serait même plus radical que le monothéisme juif ou chrétien, avec un Dieu transcendant et impersonnel.

Les dernières lignes sont intéressantes, même si elles concernent moins le thème même de l’article. Il s’interroge en effet sur la contribution éventuelle des gnostiques (et des Oracles chaldaïques) aux idées des platoniciens, voire de Plotin lui-même, pour ce qui concerne la présence d’une triade au niveau de la deuxième divinité ; sauf si Numénius avait déjà préparé un système de ce genre.

Il s’agit d’un article toujours intéressant. Mais il faudrait mettre de côté certaines affirmations qui témoignent que John Dillon ne doit pas beaucoup aimer les gnostiques. Ainsi, il semble considérer l’éventuelle contribution des gnostiques aux idées platoniciennes comme negative (p. 78) : « the alternative, I fear, is to admit that the Gnostics (and Chaldaeans) made this substantive contribution to the later Neoplatonic system, and even to that of Plotinus himself. » Plus haut (p. 74), il parlait des gnostiques : « as very much the magpies of the intellectual world of the second century, garnering features that take their fancy both from the Jewish and Christian scriptures, and from the metaphysics of contemporary Platonism. »

À propos d’un livre récent, Plato’s Parmenides and Its Heritage, vol. 1.

Nous voudrions signaler la parution en 2010 de l’ouvrage édité par John D. Turner et Kevin Corrigan, Plato’s Parmenides and Its Heritage, vol. 1 : History and Interpretation from the Old Academy to Later Platonism and Gnosticism, Leiden, 2011, ISBN : 978-90-04-16930-2.

Ce volume revient sur l’assertion de Proclus qui est généralement acceptée par la recherche et selon laquelle il n’y a pas d’interprétation métaphysique du Parménide avant Plotin. En effet, des traces d’une telle interprétation assez tôt dans le temps, comme le démontrent les différentes contributions. L’ouvrage est divisé en deux parties, la première « Plato, from the Old Academy to Middle Platonism » et la seconde « Middle Platonic and Gnostic Texts ». C’est cette seconde partie qui nous intéresse ici, particulièrement cinq articles qui évoquent les liens entre écrits gnostiques et le Parménide.

Trois d’entre eux discutent notamment les résultats des recherches de Michel Tardieu et Pierre Hadot sur le Zostrien et Marius Victorinus, témoignant de leur importance. Continuer la lecture de « À propos d’un livre récent, Plato’s Parmenides and Its Heritage, vol. 1. »

Annonce de parution : The Platonic Heritage – Further Studies in the History of Platonism and Early Christianity

John Dillon vient de publier The Platonic Heritage – Further Studies in the History of Platonism and Early Christianity, Ashgate Variorum (Variorum Collected Studies Series), 2012.

Cet ouvrage constitue un recueil des articles publiés entre 1996 et 2006. Cinq articles ont retenu notre attention plus particulièrement étant donné leur lien plus direct avec la thématique de notre cahier :  Plotinus, Speusippus and the Platonic Parmenides; The social role of the philosopher in Athens in the 2nd century CE: some remarks; Pedantry and pedestrianism? Some reflections on the middle Platonic commentary tradition; Monotheism in the Gnostic tradition; An unknown Platonist on God.

Voici la présentation générale de l’ouvrage, faite par l’éditeur : This third collection of articles by John Dillon covers the period 1996-2006, the decade since the appearance of The Great Tradition. Once again, the subjects covered range from Plato himself and the Old Academy, through Philo and Middle Platonism, to the Neoplatonists and beyond. Particular concerns evidenced in the papers are the continuities in the Platonic tradition, and the setting of philosophers in their social and cultural contexts, while at the same time teasing out the philosophical implications of particular texts. Such topics are addressed as atomism in the Old Academy, Philo’s concept of immateriality, Plutarch’s and Julian’s views on theology, and peculiar features of Iamblichus’ exegeses of Plato and Aristotle, but also the broader questions of the social position of the philosopher in second century A.D. society, and the nature of ancient biography.

Voici la table de matières, disponible dans le site de l’éditeur : Contents: The riddle of the Timaeus: is Plato sowing clues?; Plotinus, Speusippus and the Platonic Parmenides; The Timaeus in the old Academy; Philip of Opus and the theology of Plato’s Laws; Atomism in the old Academy; Theophrastus’ critique of the old Academy in the Metaphysics; The pleasures and perils of soul-gardening; Asômatos: nuances of incorporeality in Philo; Thrasyllus and the Logos; Plutarch’s debt to Xenocrates; Plutarch and the inseparable intellect; Plutarch and God: theodicy and cosmogony in the thought of Plutarch; Plutarch’s use of unidentified quotations; The social role of the philosopher in Athens in the 2nd century CE: some remarks; Pedantry and pedestrianism? Some reflections on the middle Platonic commentary tradition; Monotheism in the Gnostic tradition; An unknown Platonist on God; Holy and not so holy: on the interpretation of late antique biography; Plotinus on whether the stars are causes; Iamblichus’ Noera Theoria of Aristotle’s Categories; Iamblichus’ identifications of the subject-matters of the hypotheses; Iamblichus on the personal daemon; The theology of Julian’s Hymn to King Helios; A case-study in commentary: the neoplatonic exegesis of the Prooimia od Plato’s dialogues; Damascius on procession and return; ‘The eye of the soul’: the doctrine of the higher consciousness in the neoplatonic and sufic traditions; Indexes.

Theologische Orakel in der Spätantike

Programm Theologische Orakel Internationale Tagung: Theologische Orakel in der Spätantike.

18.-21. 7. 2012, Goethe-Universität Frankfurt am Main, Grüneburgplatz 1, CAS 1.801

Zu den Charakteristika spätantiker Philosophie gehört das Interesse für inspirierte Texte. Dies gilt einerseits für Homer und weitere Dichter, deren poetischen Texten die Autorität göttlicher Inspiration zugeschrieben wurde und die aus der Perspektive eines philosophischen Ansatzes interpretiert wurden, andererseits für explizit theologische oder religiöse Dichtungen wie die Orphischen Hymnen. Weitere Texte wurden als Orakel auf die Götter selbst zurückgeführt und als deren direkte Mitteilung aufgefasst (die sich freilich menschlicher Rede bedient). Häufig befassen sich diese Orakel mit Fragen zum Wesen Gottes oder der Götter und mit dem Wirken der Götter im Kosmos, sodass von theologischen Orakeln gesprochen werden kann. Fünf Sammlungen sind in besonderer Weise einschlägig: die Chaldaeischen Orakel, die philosophia ex oraculis haurienda des Porphyrios, die Tübinger Theosophie, die Apollon-Orakel von Klaros und (zum Teil) die Sibyllinischen Orakel.
Die Gestalt dieser Orakel ist im Einzelnen ganz unterschiedlich; doch ähneln sie zum Teil frappant den Texten der Gnosis, die in hohem Maße durch kühne Metaphorik, überbordende Mythologie und pittoreske Personifikationen abstrakter Entitäten und Sachverhalte geprägt sind. Gemeinsam ist neben der Anspruch überlegenen Wissens; manche Orakel (insbesondere natürlich die sibyllinischen) beziehen sich ähnlich wie die Gnosis auf Jüdisches und Christliches. Grundlegend ist für beide Textgruppen der eigentümliche Bezug auf die platonische Tradition; insofern lassen sich theologische Orakel und Gnosis einem gemeinsamen Diskursfeld zuordnen, das mit einem Ausdruck John Dillons als „platonische Unterwelt“ bezeichnet werden kann; die theologischen Orakel der Spätantike – samt ihrer zeitgenössischen Exegese vor allem durch den Neuplatonismus – bilden somit einen wesentlichen Aspekt des Themas „Philosophie und Gnosis“.

Das Programm ist auch einzusehen unter http://www.uni-frankfurt.de/fb/fb09/klassphil/Tagung.html und wird gegebenenfalls aktualisiert.

Programm Theologische Orakel

Kontakt: helmut.seng@em.uni-frankfurt.de

Journée d’Étude sur Antonio Orbe

En occasion de la sortie de la traduction française de l’important ouvrage d’Antonio Orbe, l’Introduction à la théologie des second et troisième siècles, en deux volumes au Cerf en juin 2012 (collection « Patrimoines »), une journée d’études est organisée le 22 juin 2012 au Centre Sèvres (35 bis, rue de Sèvres, 75 006 Paris, en salle 5).

Plusieurs intervenants discuteront alors sur divers aspects de cette ouvrage monumentale (1600 p. dans la traduction française) qui englobe toute la littérature chrétienne des second et troisième siècles, y compris les textes gnostiques ou apocryphes – dont il était possible d’avoir connaissance dans les années 1980.

Pour lire l’argumentaire et le programme de cette journée : antonio orbe

Estratégias anti-gnósticas nos escritos de Plotino

A equipe do professor Jean-Marc Narbonne da Universidade de Laval, responsável pela nova edição et tradução da obra de Plotino para a coleção Les Belles Lettres a Paris, organiza na Unifesp, São Paulo, entre os dias 19-20 março de 2012 um congresso sobre a polêmica antignόstica nos escritos de Plotino. Para ler o programa completo do congresso : Colóquio internacional estratégias anti-gnósticas nos escritos de Plotino