Bibliographie sur l’histoire du médioplatonisme

1937

R. E. Witt, Albinus and the History of Middle Platonism, Cambridge 1937.

1953

P. Merlan, From Platonism to Neoplatonism, La Haye 1953.

1977

J. Dillon, The middle Platonists, London 1977.

1979

P. Merlan, « The later Academy and Platonism », dans The Cambridge History of later Greek and early medieval Philosophy, Cambridge 1979.

 

Première rencontre du programme de recherche triennal Italie-France-Allemagne : « Il lato oscuro della Tarda Antichità. Marginalità e integrazione delle correnti esoteriche nella spiritualità filosofica dei secoli II-VI »

La première rencontre du programme de recherche triennal Italie-France-Allemagne intitulé « Il lato oscuro della Tarda Antichità. Marginalità e integrazione delle correnti esoteriche nella spiritualità filosofica dei secoli II-VI » sous la direction conjointe de Helmut Seng (Universität Konstanz), Chiara Ombretta Tommasi Moreschini (Università di Pisa) et moi-même (Institut d’Études Avancées de Nantes), aura lieu en octobre prochain à la Villa Vigoni, Italie. Deux autres rencontres sont prévues en 2014 et 2015.

Ce programme de recherche triennal a obtenu le financement de la Villa Vigoni, de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) et de la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG).

Les directeurs cités supra sont responsables respectivement des équipes allemande, italienne et française. Voici respectivement les participants de chacune de ces équipes :

  • Équipe allemande : I. Tanaseanu-Döbler, C. Helmig (Humboldt-Universität Berlin), I. Männlein-Robert (Eberhard-Karls-Universität Tübingen), R. Thiel (Institut für Altertumswissenschaften, Jena), E. Norelli (Université de Genève), O. Schelske (Eberhard-Karls-Universität Tübingen), C. Tornau (Julius-Maximilians-Universität Würzburg).
  • Équipe italienne : G. Sfameni Gasparro, M. Monaca, T. Sardella (Università di Catania), M. Facella (Università di Pisa), A. Longo (Università dell’Aquila), D. Taormina (Université Roma Tor Vergata).
  • Équipe française : J.-D. Dubois (EPHE), P. Hoffmann (EPHE), C. Macris (LEM, CNRS), A. Van den Kerchove (EPHE), A. Giavatto (Université de Nantes) et A. Timotin (Académie Roumaine).

Ces équipes sont composées de spécialistes de différentes formations — philologie antique, histoire antique, histoire des religions, philosophie antique — et méthodologies, qui comptent avec de nombreuses publications dans le domaine de l’Antiquité Tardive grecque et latine.

Ces trois équipes se consacreront ensemble à examiner comment et dans quelle mesure les courants « marginaux » — la littérature oraculaire, gnostique et hermétique mais aussi les papyrus magiques, les fragments orphiques, la littérature pythagoricienne et alchimique, les cultes à mystères — se sont articulés au sein du tissus socio-culturel de l’Empire romain et ont été appropriés ou repoussés par les courants dominants — judaïsme, christianisme et médio- et néoplatonisme.

Cette investigation sera basée sur des sources non seulement littéraires mais aussi documentaires et iconographiques (papyrus, inscriptions, monuments archéologiques, etc) et sera conduite à partir de trois thèmes connexes :

1. Controverse, identité, orthodoxie et hérésie ;

2. Hiérarchie ;

3. Textes, rituels, expériences spirituelles.

Pour le programme et l’affiche de la première rencontre cliquez ici :

Programme_Villa_Vigoni_Internet

Affiche Vigoni