Parution d’un ouvrage sur les « Noms barbares » dans l’Antiquité

Je vous annonce la parution d’un ouvrage collectif issu des différentes rencontres du projet ANR Cénob sur la question des noms barbares dans l’Antiquité.
Il s’agit de l’ouvrage : Noms Barbares I. Formes et contextes d’une pratique magique, sous la direction de Michel Tardieu, Anna Van den Kerchove et Michela Zago, Turnhout,  Brepols, 2013.
Nous attirons votre attention plus particulièrement sur les articles consacrés à Plotin, au gnosticisme et aux lamelles orphiques.
Présentation des éditeurs :
« Qui veut comprendre la magie antique, les sociétés et cultures qui s’y rattachent, qui veut aller au-delà des apparences et des clichés, rencontre nécessairement les noms « barbares », dits aussi noms mystiques ou inintelligibles. Leur finalité première est d’opérer des prodiges par l’efficacité attribuée aux énoncés de noms divins. Peu de gens ont vu les prodiges, mais tout le monde connaît au moins quelqu’un qui les a vus: qu’il s’agisse d’apparitions de divinités, d’animaux qui parlent ou encore d’humains entrant dans la vie de l’univers. Aucune de ces opérations ne s’effectue sans noms barbares. Pour la première fois, un ouvrage tente de comprendre le rôle et les mécanismes des noms barbares comme magie de nommer. Ils sont l’objet magique par excellence, fait de jeux de signes et de phonèmes, de transferts d’un panthéon à l’autre et de fusions des dynasties divines. Invoquer ses propres dieux dans un langage étrange, par des raccourcis phonétiques ou bien en utilisant les noms et épithètes des dieux des autres est le trait distinctif de la magie et de ses professionnels, de l’Orient gréco-sémitique à l’Occident latin. Cet ouvrage, issu des séminaires de Michel Tardieu au Collège de France, est lié au projet de « Corpus des énoncés de noms barbares » (CENOB), dirigé par Jean-Daniel Dubois (EPHE). Il rassemble les contributions de spécialistes des sociétés et cultures utilisant dans leurs pratiques magiques respectives les noms barbares : Mésopotamie, Égypte, monde sémitique, littérature grecque orphique et classique, gnose, hermétisme, papyrus et intailles, tablettes de défixion ».

Sommaire :
– Introduction, par Michel Tardieu
PARTIE I. Objets magiques et magie de nommer
– Nommer la matière, par Michel Tardieu
– La parole et l’objet, et vice-versa, par Jean Yoyotte
– Torche et encens en Anatolie et Mésopotamie anciennes, par Alice Mouton
– Les lamelles d’or montanistes et orphiques, par Michel Tardieu
– Le rôle des noms barbares dans le déroulement d’une defixio, par Amina Kropp
– Noms barbares et « barbarisation » dans les formules efficaces latines, par Nicolas Corre
– Des noms imprononçables, par Maria Gorea
 PARTIE II. Signes et phonèmes
– Le discours vide de la parole étrangère (CH XVI 2) : exercices d’ethnocentrisme entre Égypte et Grèce, par Paolo Scarpi
– Langues étranges dans les textes magiques suméro-akkadiens, par Michaël Guichard
– « Ceux qui font la voix des oiseaux » : les dénominations de langues, par Michel Tardieu
– Jeux graphiques et phonétiques dans les noms barbares du papyurs magiques pLeyde I 383 + pBM 10 070, par Amaury Pétigny
– La magie égyptienne : de l’image à la ressemblance, par Yvan Koenig
– Numero e filosofia. Alcune note sul cosiddetto Ottavo libro di Mosè (PGM XIII), par Silvia Pieri
PARTIE III. Noms magiques des dieux
– Le nom physique du dieu, par Michela Zago
– Les noms magiques d’Aphrodite en déesse barbare (PGM IV 2912-2939), par Michel Tardieu
– La signification plotinienne du nom d’Apollon, par Luciana Gabriela Soares Santoprete
– Le « nom insigne » d’après Marc le mage, par Jean-Daniel Dubois
– Les noms barbares dans le traité gnostique Melchisédek (NH IX, 1), par Anna Van den Kerchove
– Le nom barbare Kaulakau selon l’hérésiologie chrétienne, par Lucia Saudelli
– Formations et origines des nomina barbara dans les objets magiques syriaques des ve-viie siècles, par Flavia Ruani