Alexandrie la divine

Je voudrais vous indiquer l’exposition « Alexandrie la divine » qui aura lieu du 5 avril 2014 au 31 août 2014 à la Fondation Martin Bodmer et le colloque scientifique sur le thème des « Sagesses barbares » qui aura lieu à Fribourg en août 2014.

Voici le résumé du projet rédigé par les organisateurs (cf. http://fondationbodmer.ch/2011/12/alexandrie-la-divine/) : « Le projet «Alexandrie la Divine» associe la Fondation Martin Bodmer (Cologny-Genève; FMB), la Fondation Gandur pour l’Art (FGA), la Biblio­teca Medicea Laurenziana (Florence; BML), la Bibliothèque de Genève (BGE) et la Fondation Carène (photographies). Il rassemble une centaine de chercheurs autour d’un projet de publication scientifique et muséographique sur le thème du dialogue des cultures dans l’Alexandrie ptolémaïque et romaine, et plus largement, dans l’espace hellénistique et romain. La parution de l’ouvrage est prévue en avril 2014 (1140 p., 2 vol., Editions du Cerf). L’exposition sur le même thème se tiendra à la Fondation Martin Bodmer d’avril à septembre 2014. Elle présentera des papyri (collections FMB et BGE), des ma­nuscrits et imprimés (collections FMB et BML), des objets archéologiques (col­lec­tion FGA) et des tirages argentiques des sites archéologiques majeurs (F. Möri).

La coexistence des cultures les plus anciennes et les plus vénérables d’alors – l’Égypte, la Judée, la Perse, l’Inde – en un même espace sous domination gréco-macédonienne, a fait d’Alexandrie «l’axe du monde» alors connu, et a infléchi le développement des cultures en jeu. Un développement que la domination ro­maine n’a pas entravé, à une époque où fleurirent les religions nouvelles, dont le christianisme, qui y développa des principes théologiques comptant parmi les plus importants de son histoire. Toutes ces cultures furent influencées, parfois de manière décisive, par ce bouillonnement culturel intense. C’est ce phénomène d’interactions que nous souhaitons étudier, sur la durée, sans nous limiter à la cité fondée par Alexandre, mais en la considérant comme l’axe de l’espace dont elle fut un réceptacle. Notre champ de recherches s’étend de l’Egypte ptolé­maïque et de la Grèce classique (études des prodromes) aux héritages d’Alexan­drie dans le monde musulman (translatio studiorum) et dans l’espace culturel chré­tien (Byzance, Europe occidentale) jusqu’à la Renaissance (le projet des Médicis).

Ce projet, dont l’IRD assume la coordination scientifique, en col­la­boration avec le Prof. Charles Méla, directeur de la Fondation Martin Bodmer, aboutira à l’organisation d’un colloque scientifique dirigé par le Prof. Mariano Delgado, sur le thème des «Sagesses barbares», à Fribourg, dans le courant de l’année 2014. Commissaire : Dr. Frédéric Möri ».

Plotin et les Gnostiques : Par-delà la tétralogie antignostique

Colloque international financé par l’École Pratique des Hautes Études et l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Paris, et tenu le Jeudi 8 décembre 2011 à l’Institut européen en sciences des religions, 14, rue Ernest Cresson, 75014 Paris, et le Vendredi 9 décembre 2011 à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Bâtiment F salle de conférences 352, Station RER A Nanterre-Université.hommaGeà Pierre hadot

Comité d’organisation : Philippe Hoffmann (École Pratique des Hautes Études), Jean-François Balaudé (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Luciana Gabriela Soares Santoprete (LabEx HASTEC/CNRS-Centre Jean Pépin) et Anna Van den Kerchove (École Pratique des Hautes Études – LEM)

Programme du colloque

Affiche du colloque