L’Hadès ouranien. La naissance du Purgatoire dans l’Antiquité.

Soutenance de thèse d’Adrian Mihai intitulée : Ὁ ἐν οὐρανῷ ᾍδης. La naissance du Purgatoire dans l’Antiquité.

Le mardi 2 juillet à 9 h 30, EPHE, Immeuble le France, salle 123.

L’objectif de sa thèse a été de montrer que l’Hadès ouranien, comme un des lieux de l’au-delà, durant la période hellénistique et romaine, était surtout un lieu purgatoire, et n’a aucun rapport avec le soi-disant « Enfer céleste » duquel les spécialistes nous parlent depuis presqu’un siècle.

Sa thèse, structurée en quatre parties, présente deux parties qui nous intéressent particulièrement : la troisième partie, consacrée à la doctrine du Purgatoire selon Cicéron et Virgile et chez leurs interprètes néoplatoniciens, ainsi que dans l’hermétisme et le gnosticisme ; et la quatrième partie, où il est abordé la doctrine du Purgatoire dans le Oracles chaldaïques et dans les écrits de Proclus, particulièrement dans son Commentaire sur la République de Platon.

Pour une lecture de sa position de thèse : Position_de_thèse_Mihai


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Luciana Gabriela Soares Santoprete dit :

    Um livro publicado em 2013 pode também interessar : Eudoro de Souza, Catabases: estudos sobre viagens aos infernos na Antiguidade, Coleçao Archai, Annablume Classica, Brasilia.

  2. Il serait intéressant de lire cette thèse avec celle de Charlotte Touati portant sur un thème analogue : « Le Purgatoire dans la littérature d’Egypte et d’Afrique du Nord (1er – IVe s. ap. J. – C.) » (http://hermagnos.hypotheses.org/326).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *